Freination de la myopie: quelles solutions?

Face à cette épidémie, le contrôle de la progression de la myopie (freination de la myopie) est devenu un enjeu de santé publique. De multiples programmes de recherche menés aux Etats-Unis, en Europe et en Asie ont démontré l'efficacité de trois principaux protocoles de traitement, et surtout, des mesures de prévention à mettre en oeuvre pour ralentir une évolution trop rapide de la myopie chez l'enfant ou l'adolescent.

Ces mesures demandent toutefois une approche pluri-disciplinaire (pédiatre/ophtalmologiste-optométriste), la détection des sujets à risques entrant le plus souvent dans le champ de compétence des ophtalmologistes ou des pédiatres qui les réfèrent ensuite vers les optométristes-contactologues pour la mise en oeuvre d'un traitement en lentilles de contact sur mesure. L'ophtalmologiste référent valide enfin les résultats obtenus lors d'une ou plusieurs visites de contrôle.

L'orthokératologie

L'orthokératologie est utilisée chez l'adulte comme une technique de correction naturelle des défauts visuels, lui permettant de se passer de lunettes et de lentilles de contact pendant sa journée, grâce à des lentilles de contact sur mesure portée pendant le sommeil.

Il est à présent prouvé que l’orthokératologie est sans doute, à ce jour, la méthode de correction et de ralentissement de la progression myopique la plus efficace et la plus pertinente. Plusieurs études ont montré un ralentissement de la progression qui varie de 32 % à 100 % sur une période variant entre 12 et 60 mois.

Cliquez ici pour accéder à notre site d'information sur l'orthokératologie.

 

Les lentilles souples multifocales 

L'orthokératologie est, à ce jour, la méthode de freination de la myopie la plus efficace et la plus pertinente.

Lorsque les lentilles de nuit ne sont pas envisageables pour diverses raisons, votre optométriste en concertation avec votre ophtalmologiste pourra vous orienter vers des lentilles souples multifocales. Ces lentilles sont adaptées avec des géométries particulières qui reproduisent la défocalisation périphérique obtenue avec les lentilles d’orthokératologie.
 

Les traitements pharmaceutiques

Les ophtalmologistes peuvent également utiliser des antagonistes muscariniques non sélectifs, tels que l’atropine, pour le contrôle de la myopie, mais cela ne se fait pas sans effets secondaires importants. Il semble que l’effet du traitement s’amenuise après la première année et que cet effet ne soit pas permanent. Cependant, des résultats prometteurs ont été rapportés avec des concentrations plus faibles d’atropine.
 

L'optométrie fonctionnelle

Les optométristes, particulièrement les optométristes fonctionnels, considèrent que des interventions appropriées en vision de près pourraient permettre de contrôler l'évolution de la myopie.

Les exigences de notre société ont une influence certaine. La myopie peut apparaître suite à un effort intense et répété en vision de près. Dans ce modèle, l’installation de la myopie cause une augmentation de l'accommodation (mise au point) qui aura pour ultime conséquence un accroissement de la longueur axiale de l’œil responsable le plus fréquent d'une augmentation de la myopie.

Une prise en charge adaptée vise donc à soulager le système visuel en vision de près, par des verres, des prismes et/ou de l’entraînement visuel qui redonnera une flexibilité au système de mise au point. Cette prise en charge fonctionnelle réduirait le risque myopique de l'ordre de 40%.


Dans le cas des myopies les plus évolutives, l'approche orthokératologique peut être combinée à l'entraînement visuel accommodatif et à la compensation de la vision de près, pour tenter d’obtenir un ralentissement maximal de la myopie.

Modification des comportements et optimisation de l'ergonomie

Sources AOF, CooperVision et Precilens.

Si la génétique peut être une cause de dégradation myopique, l'utilisation excessive des écrans et le peu de temps passé en extérieur sont prouvés comme étant les nouveaux facteurs en jeu dans la progression de la myopie.

Nos comportements ont changé. Autrefois, les yeux des enfants n’étaient sollicités que quelques heures à l'école. Le reste du temps, ils jouaient dehors. De nos jours, dès le réveil, à la maison comme en classe, ils utilisent des écrans ou des tablettes, et ce, dans des conditions pas toujours idéales. Ainsi, le système visuel n'a jamais le temps de relaxer, il est sollicité tout au long de la journée.

Il semblerait donc que le facteur environnemental prépondérant soit l’utilisation excessive de la vision de près sous éclairage artificiel, et par conséquent un manque de lumière naturelle.

Chez l'enfant, il a été démontré que le risque de myopie diminue d'environ 30 % s'il passe plus de 14 heures par semaine dehors. Les parents devraient donc vivement encourager leurs enfants à pratiquer des activités en extérieur.

La règle des 3-6-9-12 mérite d'être rappelée.

Votre optométriste pourra vous donner des conseils en ergonomie pour un meilleur confort visuel. Le contrôle de la myopie passe aussi par de nouvelles habitudes posturales, des distances de travail à respecter et par un éclairage adapté.

Centre d'Orthokératologie et de Contrôle de la Myopie 

du Pays d'Aix

Centre Médical Charrier

3 Boulevard Albert Charrier

13090 Aix en Provence

Secrétariat

O4 42 29 55 37

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30